Le Cirque à l'institut : tout voir maintenant...

Voir le diaporama des trapézistes >>>

YANNICK NOAH : tout savoir sur sa venue à l'institut...

Voir le diaporama de Yannick Noah >>>

Loos Musicos... Tout savoir sur le disque En studio...

Voir le diaporama de l'enregistement en studio >>>

Départ pour l'île de la réunion... Découvrir...

Voir les photos du film sur le voyage à La Réunion >>>

 

Yannick est venu à l' IME rencontrer les enfants et adolescents de l'institut la veille de son concert au Zénith de Lille.
C'est en discutant avec sa maman Marie-Claire Noah, présidente de l'association "les enfants de la terre" du talent musical des enfants de Loos et de la qualité artistique des percussions qu'elle a pu discuter de la venue de Yannick, avec Mme Adet sa productrice.
C'est une grande surprise pour les enfants que Yannick a procuré ce jour là, donner un peu de sourire et de convivialité loin des caméras et journalistes. En effet aucun média n'a été prévenu.
Malgré un emploi du temps chargé c'est avec plaisir et générosité que Yannick a accepté cette rencontre simple.
Il nous a ensuite invités à venir au Zénith assister à sa répétition. C'est au cours de cette représentation que nous avons pu prendre les photos du diaporama.

 

LOOS MUSICOS...

Loos Musicos est un orchestre composé de jeunes aveugles ou gravement déficients visuels multihandicapés, accompagnés de leur éducateur. Leur passion commune est la musique et c'est avec enthousiasme et émotion qu'ils communiquent au moyen de l'expression musicale. Loos Musicos est le nom qu'ils se sont donné, évoquant en un jeu de mots le nom de la ville où ils se sont rencontrés.

Depuis 1981, les départs et arrivées se succédent au sein du groupe mais n'entament en rien la dynamique impulsée à l'origine: c'est une véritable pépinière de talents qui se concentrent autour de l'atelier musique de l'IME "La Pépinière".

Ce CD est le quatrième des musiciens de l'IME, il s'agit d'un enregistrement voulu simple au niveau technique. Il utilise les seuls instruments des enfants de l'IME (Guitare, batterie, synthé...) sans ajouts d'artifices techniques supplémentaires, le souci étant une restitution la plus naturelle possible, avec la charge émotionnelle en guise de label.

Le répertoire de ce CD a été exclusivement sélectionné par les jeunes. Il a également l'originalité d'associer des invités dans le cadre de l'enregistrement: il s'agit de personnes ayant connu les "Musicos" et partagé des instants de musique depuis le début de cette longue aventure. Ce sont quelques témoignages sonores, volontairement modestes, qui s'inscrivent pour souligner l'importance qu'a toujours eu à nos yeux l'ouverture vers l'extérieur et les échanges qui en découlent.

Le groupe de percussions africaines de l'IME a également participé à la réalisation de ce disque (une vingtaine de personnes et environ huit années de travail !).
Loos Musicos ne s'arrête pas à la production de CDs. Il se produit aussi lors de nombreux concerts (UNESCO, la Villette, stade couvert de liévin, Norexpo de Lille, salon autonomic, téléthon, fêtes d'associations...).

"Au studio" est le titre de cet album. Il a été imaginé par les jeunes "Musicos" lors des trajets en véhicule les amenant au studio chaque jour. Il signifie, selon eux, leur joie de se rendre en cet endroit pour y travailler de manière quasi-professionnelle et en même temps, il illustre le souci permanent de leur avenir et de leur vie future. En effet, pourquoi ne pas rêver d'une structure d'accueil pour adultes où ils pourraient continuer à vivre leur passion ?

..... ce CD est en vente 20 Euros.... > Contenu - Achat

Voir les photos de l'enregistement en studio > ...........

Pour une meilleure visibilité vous pouvez enlever (réduire) les menus de votre navigateur.

VOYAGE À L'ÎLE DE LA RÉUNION...

Départ le premier octobre d'un groupe de sept adolescents pour l'île de la Réunion.
En effet Jessica, Christophe, Camille, Nicolas, Romain, Cathy et Olivier accompagnés de leurs éducatrices ont pris l'avion pour Hell-bourg, cette lointaine destination.

Le hameau doit son nom au gouverneur HELL qui s'y installa attiré par le calme et la fraîcheur du climat.

HELL-BOURG connut son époque de gloire, il fut une station thermale très courue grâce à la découverte et à l'exploitation d'une source chaude. Un éboulis a mis fin à cette période; restent les vestiges des thermes et des traces des "sources pétrifiantes".
Chargé d'histoire, à découvrir en compagnie des guides, Salazie se situe au carrefour des sentiers de grande randonnées de l'île, vous pourrez aussi y faire le plein de sensations fortes ( canyoning, escalade, survol en hélico,...)

Le cirque de Salazie, vaste fossé d'effondrement au relief tourmenté et aux parois abruptes, a été formé par les actions conjuguées de l'érosion et du tassement du massif volcanique du "Piton des Neiges".

"Piton des Neiges", le nom du point culminant de l'île (3069 m) semble immérité puisque, de mémoire d'homme, il n'y a jamais eu de neige !
Ce sommet impressionnant, objectif de nombreuses randonnées, domine le centre de l'île. Blotti à ses pieds, Salazie, longtemps d'accès peu aisé, servit de refuge à de nombreux esclaves "marrons" (ceux qui s'enfuyaient des plantations) et en particulier à un certain ANCHAING qui a laissé son nom à l'un des pitons qui s'y dressent.
Le cirque fut d'ailleurs le théâtre de nombreuses battues menées par des chasseurs d'esclaves en quête des primes offertes par les maîtres. On peut encore y voir les cavernes utilisées par ces "chasseurs".

A DECOUVRIR 
* Vue imprenable sur le Piton des Neiges.
* Elevage de truites et ses bassins de pêche.
* La beauté du cirque en se promenant ou en grimpant.
* L'accueil légendaire des habitants du coin.
* L'histoire et les histoires du cirque...

Mais voici le conrespondant de la voix du nord....

Voir les photos tirées du film...
Sept jeunes déficients visuels et leur sept éducateurs sont partis mercredi premier Octobre 2003 pour passer quinze jours sur l'île de La Réunion. Un beau voyage.
Presque un rêve pour ces jeunes qui ont fait leur la devise de Saint-Exupéry: " On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ".
A voir les mines souriantes affichées par les sept jeunes déficients visuels et l'impatience qui se lisait dans le regard de leurs sept éducateurs, on aura aisément compris que ce voyage de quinze jours à La Réunion revêt pour tous un caractère exceptionnel.
Voilà maintenant plus de deux ans que Nathalie Farahi, une éducatrice du centre médico-éducatif La Pépinière, a rencontré, lors d'un stage de formation, la directrice de La Ressource, établissement accueillant de jeunes handicapés sur l'île de La Réunion.
En collaboration avec l'équipe dirigeante du centre loossois, avec ses proches collègues, Nathalie Farahi a mené un projet de jumelage entre les deux établissements. Et, dans le cadre de l'année du handicap, la première étape de cet échange a mené sept déficients visuels sur ce paradis qu'est l'île de La Réunion.

Coût onéreux
Le financement a été assuré conjointement par le centre La Pépinière, par des subventions provenant de l'Association nationale de parents d'enfants aveugles (ANPEA) et de la Fédération des aveugles de France. Il faut ajouter la somme, certes modique mais c'est le geste qui compte, de 100 euros envoyée par Mickaël Youn, ex-présentateur de télévision et humoriste.
Tous les moyens avaient été mis en œuvre afin de récolter le maximum de fonds: " Nous avons envoyé beaucoup de courriers et sollicité de nombreuses associations ", confie Edith Cusnieux, la directrice de La Pépinière. Elle raconte également cette anecdote, qui démontre bien la détermination affichée pour que le projet aboutisse: " Une éducatrice a essayé de passer à l'émission "Questions pour un champion" pour délivrer un message, mais malheureusement elle n'a pas franchi le stade des sélections ". Rien que pour l'avion, il y en a quand même eu pour près de 10 000 euros. Heureusement, le gîte sur place ne leur coûtera pas grand chose.

Longs préparatifs
Un travail de longue haleine a été nécessaire avant le départ: "C'est la première fois que ces jeunes vont là-bas. Il a fallu fournir des documents pour l'avion, recueillir l'avis des médecins... ", explique Edith Cusnieux.
Pour Erika, le rêve a failli se transformer en cauchemar. La déficiente visuelle a dû subir une opération. Cette dernière s'est bien déroulée, mais Erika n'a pu prendre le départ. A son grand regret qui contrastait avec la joie bien légitime d'Olivier, lequel l'a remplacé au pied levé.Ils ont passé quinze jours à La Réunion...

Les superlatifs n'ont pas manqué dans la bouche des sept déficients visuels et de leurs accompagnateurs au moment d'évoquer la quinzaine qu'ils avaient passée sur cette île si paradisiaque qu'est La Réunion: exceptionnel, extraordinaire, fabuleux, unique...

Du début à la fin, les jeunes handicapés ont été émerveillés, la montée dans l'avion était particulièrement émouvante. Ils ont été accueillis comme des rois au centre "La Ressource ". "Ce fut un très beau voyage", confie une des éducatrices. Le premier contact avec les handicapés de La Réunion se produisit lors d'un pique-nique créole dans la plus pure tradition de l'île. Visites d'un jardin botanique, d'un récoltant de vanille, de la maison de la vannerie, d'une fabrique de parfums, du Piton de la Fournaise, repas et musique créole, échange de cadeaux auront rythmé ces quinze jours qui resteront, à n'en pas douter, à jamais gravés dans la mémoire de ces jeunes.

Fondé principalement sur l'échange et l'éveil des sens, le séjour aura permis aux handicapés de partager des moments privilégiés.
A l'issue de cette escapade, des liens se sont noués. Ainsi, il est probable qu'une délégation réunionnaise vienne rendre visite à l'institut loossois. Entre-temps, les deux centres donneront de leurs nouvelles par correspondance.

Julien DELATTRE
(correspondant local de la voix du nord)
Voir les photos tirées du film...